DSC_0187John Barleycorn éteint leur flamme, détrempe leur agilité, et quand il ne les tue pas ou ne les rend pas fous tout de suite, il en fait des êtres lourds et grossiers, en tordant et déformant leur bonté originelle et la finesse de leur nature.”(*)
Bruxelles – L’équipe des volontaires des associations Dites NON à la Drogue France et  Belgique se sont rendues samedi 8 avril à Lille (Place Rihour) et dimanche 9 avril 2017 à Bruxelles (Chaussée de Brabant / Gare du Nord et Chaussée de Gand / Molenbeek) pour y effectuer une action d’information  sur les dangers des drogues. 
Les 5000 livrets La vérité sur la drogue” distribués dans le weekend  couvraient les effets des 14 drogues les plus utilisées.
L’intérêt des passants pour uneaction de prévention active et éducative était évidente, qu’ils soient parents, enfants, adolescents, commerçants, enseignants ou même médecins. Nombreuses furent les personnes qui demandèrent plus de livrets pour les distribuer autour d’elles ainsi que l’adresse du site pour s’en procurer davantage.
Ce fut aussi l’occasion au cours de discussions de faire le  point sur la défibition du mot drogue et ainsi de distinguer le tabac que l’on associe improprement à la droguepuisqu’il ne modifie pas l’activité mentale et les perceptions. En ce sens le tabac est un poison pour le corps, mais n’est pas considéré comme une drogue, par contre l’alcool et la marijuana oui, ainsi que les psychotropes (neuroleptiques, stimulants, dépresseurs, hallucinogènes).
Est-il nécessaire de rappeler combien de décès, d’accidents, de drames familiaux, sont imputables chaque année à l’alcoolisme et à son prix de revient pour la collectivité. Faut-il vraiment y ajouter le cannabis ?
 
Informez-vous, informez les jeunes avant que les dealers ne le fassent !
(*) Le Cabaret de la Dernière Chance – 1913 – Jack London [John Barleycorn est la personnification de l’alcool]