L’information est le meilleur outil pour gagner la guerre contre la drogue

on peut réellement y faire quelque choseDSC_0020Bruxelle – Samedi 4 février 2017, les bénévoles de  l’association “Dites Non à la Drogue” sont revenus dans la commune d’Anderlecht pour y effectuer une distribution du livret de prévention “La vérité sur la drogue”  auprès des commerçants

Ils ont reçu un accueil d’autant plus chaleureux que de nombreux clients avaient réclamé auprès des commerçants ces livrets délivrés par l’association.

En effet, ces livrets, au nombre de 13, y compris celui sur les nouvelles drogues synthétiques,  procurent des informations factuelles sur les différents drogues et les effets quelles produisent sur le corps comme sur le mental, à court et à long terme.

Ils ont également l’avantage de permettre un échange entre parents et enfants/adolescents sur des bases simples mais précises. C’est ce qu’un père de famille a rapporté. Et c’est aussi un des objectifs de ces livrets : permettre de se faire une opinion par soi-même et pouvoir la partager avec les autres, ce que les dealers ne feront jamais !

Nombreux sont les gouvernements qui malheureusement s’orientent vers la légalisation du cannabis, une des portes d’entrée vers la toxicomanie,. 

Ces décisions sont souvent justifiées par l’échec de la répression, alors qu’un pays comme l’Islande a été capable en une vingtaine d’années de réduire de manière spectaculaire la consommation de drogues chez les jeunes (*) : de 17 à 7% pour le cannabis et de 42 à 5% pour l’alcool. 

Comment ? En développant la prévention avec participation : de l’Etat au niveau législatif, du système scolaire au travers de l’éducation et aussi en impliquant l’éducation parentale.

[Les effets physiologiques des drogues] “Qu’ils résultent aussi en une détérioration de la vivacité mentale et du sens de l’éthique n’est que trop évident” Ron Hubbard. 

Informez-vous, informez les jeunes avant que les dealers ne le fassent:

www.ditesnonaladrogue.be

* fr.sputniknews.com 20.01.2017